• info@tagung7071.de

Une des façons de faire se souvenir

Il en va de la mémoire, soit elle individuelle ou collective, que si elle n’est pas réactivée , elle fini par s’oublier elle même. Elle est de même liée au pays dans lequel elle s’exerce et dépend du soutien des autorités fussent-elles nationales ou locales.

En ce qui concerne un conflit passé comme celui de 1870-71, obéré en France par l’épopée du Premier Empire et les deux guerres mondiales qui ont suivi la défaite incomprise et in-acceptée, la mémoire a plus de mal a être gardée intacte. Parmi les possibilités offertes il y a celles classiques et constantes des cérémonies devant les monuments aux morts , les musées, l’édition littéraire ou le film, plus difficilement les conférences, parfois un article dans une revue spécialisée ou encore dans un journal local.

Une autre voie suivie par les anglo-saxons depuis quelques décennies et qui se répand en Europe actuellement est la reconstitution historique. Spectacle vivant qui immerge littéralement le visiteur ou spectateur pour un moment dans le passé, elle offre l’instantanéité de la réponse posée à brûle pourpoint à celui qui la pose. Elle permet de rappeler „le bon vieux temps“ celui imaginaire pour chacun, mais lié inconsciemment au retour à l’état d’enfant.