• info@tagung7071.de

Effets et mémoires des bombardements urbains en 1870-1871

Si la guerre de 1870-1871 a principalement été une guerre de mouvement, elle comporte les sièges de plusieurs villes françaises. Durant ces sièges, quand elle y est employée, la nouvelle artillerie prussienne ruine les fortifications françaises et cause la destruction de nombreux bâtiments civils. Au travers des exemples des sièges de Strasbourg, Paris ou encore Belfort, cette communication s’intéresse à leurs effets – matériels, tactiques et stratégiques – et à leurs mémoires. Ces dernières perdurent au travers de nombreuses productions culturelles : écrits (récits et témoignages), images (dessins, estampes et photographies) ou encore objets portés à l’état de reliques.